Allemagne : Un touriste chinois envoyé par erreur dans un centre pour réfugiés

Par , publié le
Faits Divers Des migrants arrivent dans un centre d'accueil installé dans un immeuble de Munich le 5 septembre 2015
Des migrants arrivent dans un centre d'accueil installé dans un immeuble de Munich le 5 septembre 2015

Un touriste chinois a passé deux semaines dans des foyers pour réfugiés en Allemagne après avoir été pris par erreur pour un demandeur d’asile.

Ce n’est pas forcement le monument qu’espérait visiter ce touriste chinois ! Alors qu’il voyageait à travers l’Europe, un ressortissant chinois a été placé dans un foyer pour réfugiés en Allemagne à cause d’un imbroglio administratif dont il n’a pu se sortir à cause de la barrière du langage.

Coincé dans un camp de réfugiés pour une erreur de formulaire

C’est la Croix Rouge qui a révélé cette histoire digne du film Le Terminal de Steven Spielberg. L'affaire débute lorsque ce touriste chinois âgé de 31 ans débarque de son vol qui vient d’atterrir à l’aéroport de Stuttgart le 4 juillet dernier.

L’homme, qui ne parle ni anglais ni allemand, a du mal à se faire comprendre lorsqu’il indique avoir perdu son argent. Pour une raison encore indéterminée, on lui tendra un formulaire de demande d’asile qu’il remplira par erreur. Les autorités locales vont alors transférer le malheureux touriste dans un centre pour réfugiés le 6 juillet.

Déplacé de centre en centre

Le périple de cet homme qui venait simplement faire du tourisme est loin de se terminer. Il sera dans un premier temps installé dans un centre d’accueil situé à Dortmund, avant d’être déplacé dans un autre centre situé à Dolmen. À chaque fois, le touriste se plie aux exigences (visite médicale, prise d’empreintes digitales, demandes d’aides prévues par la loi pour les demandeurs d’asile) sans vraiment comprendre ce qu’il se passe.

Comme il l’explique au journal local Dülmener Zeitung, Christoph Schlütermann, gérant du centre de Dülem, remarque vite que ce pensionnaire n’est pas comme les autres. Grâce à une application de traduction automatique sur un smartphone, il parviendra finalement à comprendre que l’homme n’est qu’un simple touriste qui souhaitait se rendre en France et en Italie. Deux semaines après le début de sa mésaventure, ce touriste chinois pourra finalement reprendre son voyage et gardera certainement un souvenir très particulier de son séjour en Europe.

Crédits photos : © DPA/AFP Nicolas Armer

Partager cet article

Pour en savoir plus