Allemagne : Tesla défendu de parler de "pilotage automatique" dans ses publicités

Par , publié le
Énergie Elon Musk, PDG de Tesla et SpaceX
Elon Musk, PDG de Tesla et SpaceX

L'autorité de régulation des transports en Allemagne a demandé au constructeur automobile Tesla de cesser d'employer le terme "pilotage automatique" dans ses publicités, évoquant ainsi un caractère pouvant prêter à confusion.

Le constructeur automobile américain Tesla vient d'être interdit, par l'autorité de régulation des transports en Allemagne, de faire usage du terme "pilotage automatique" dans ses publicités. Celui-ci pourrait ainsi prêter à confusion auprès des consommateurs.

Dans un courrier adressé à l'industriel partiellement rapporté par dh.be, l'autorité explique qu'"afin d'éviter les malentendus et de fausses attentes des clients, nous demandons que le terme prêtant à confusion de 'pilotage automatique' ne soit plus utilisé dans les publicités".

Tesla : fin des pubs confuses avec "pilotage automatique"

Une interdiction faisant vraisemblablement suite à de mortels incidents routiers survenus en Chine et aux États-Unis en, respectivement, janvier et mai 2016. Des drames qui auront conduit l'Allemagne à ouvrir une enquête ciblant le système Autopilot dont Tesla équipe ses Model S électriques depuis octobre 2015.

Plus récemment, au mois de septembre, un choc entre une voiture Tesla et un car survenu sur une route allemande avait légèrement blessé le conducteur du premier véhicule, dont le pilotage automatique avait été activé. Pour Tesla, l'accident n'est toutefois pas lié à son système qui se voudrait donc irréprochable jusqu'à présent.

Le conducteur doit être "vigilant à tout moment"

Et le constructeur d'ajouter qu'activer le pilotage automatique n'exclut pas la concentration du conducteur au volant : "Nous avons toujours été clairs avec nos clients sur le fait qu'Autopilot est un système d'assistance à la conduite qui nécessite que le conducteur soit vigilant à tout moment".

Alors que ce système requiert que les mains du conducteur soient posées sur le volant, en considérant donc que cette condition est automatiquement remplie lors de l'activation du pilotage automatique, des associations de consommateurs appellent Tesla à davantage de sécurité à ce niveau. En lui demandant ainsi que son système puisse détecter si les mains de l'automobiliste se trouvent effectivement sur le volant, et de refuser de prendre la route en cas de réponse négative.

Crédits photos : capture d'écran YouTube

Partager cet article

Pour en savoir plus