Allemagne : les délinquants étrangers seront plus facilement expulsés

Par , publié le
International Angela Merkel lors d'une conférence de presse à Berlin en février 2007.
Angela Merkel lors d'une conférence de presse à Berlin en février 2007.

Mercredi, le gouvernement allemand a validé un projet de loi facilitant l'expulsion de délinquants étrangers. Ces derniers pourront ainsi être reconduits à la frontière même s'ils n'ont écopé que d'une peine de prison avec sursis.

Au terme de la réunion du conseil des ministres s'étant tenue mercredi, le gouvernement allemand a communiqué sur l'adoption d'un projet de loi concernant l'expulsion des délinquants étrangers hors de ses frontières. Celle-ci se voit ainsi facilitée puisque ciblant même ceux n'ayant écopé que d'une peine de prison avec sursis.

Cité par nos confrères du Parisien, le gouvernement d'Angela Merkel indique ainsi que, sur la base de ce projet, "les délinquants étrangers peuvent être reconduits lorsqu'ils sont condamnés à une peine de prison indépendamment du fait qu'elle soit avec sursis ou non".

Délinquants étrangers : expulsés d'Allemagne même si condamnés à de la prison avec sursis

Les crimes et délits ciblés sont les actes de violences commis à l'encontre d'une personne, les agressions sexuelles, les vols avec récidive ainsi que les attaques perpétrées contre les forces de l'ordre. Selon le projet de loi partiellement et conjointement annoncé le 12 janvier dernier par les ministères de l'Intérieur et de la Justice, une personne s'étant vu attribuer le statut de réfugié est susceptible de le perdre en cas de condamnation.

La réponse du gouvernement aux agressions de Cologne du 31 décembre 2015 ?

On peut considérer que la validation de cette mesure est la concrétisation d'une proposition similaire émise par la chancelière allemande, et ce suite à la vague d'agressions présumées survenues à Cologne le 31 décembre 2015. En auront découlé le dépôt de plus de mille plaintes dont des centaines d'agressions sexuelles, et les autorités allemandes d'avoir attribué la majorité de ces attaques supposées à des ressortissants de pays arabes, incluant des demandeurs d'asiles. Il est également à noter qu'en dépit de l'intention exprimée par la chancelière de réduire l'afflux de migrants au travers de solutions européennes, des sondages conduits auprès de la population placent Mme Merkel en position de plus en plus délicate pour son traitement des réfugiés.

Crédits photos : 360b/shutterstock.com

Partager cet article

Pour en savoir plus