Allemagne : Bild s’attaque aux commentaires anti-migrants sur Internet

Par , publié le
International Bild (image d'illustration)
Bild (image d'illustration)

En publiant une série de messages haineux qui sont postés sur Facebook, le quotidien allemand "Bild" souhaite que la justice fasse son travail.

Le célèbre quotidien allemand Bild part dans une virtuelle chasse à l’homme. Estimant qu’un pallier a été franchi avec la récente agression au couteau de la désormais nouvelle maire de Cologne, le tabloïd veut désormais punir les commentaires haineux, en les publiant.

"Une vague de haine et de hargne contre les réfugiés inonde Internet! La plupart écrivent leurs commentaires racistes sur Facebook. Ça suffit" écrit le journal allemand. "Nous clouons les agitateurs au pilori, monsieur le Procureur, chargez-vous en!", écrit Bild exhortant la justice à poursuivre les auteurs des messages haineux.

« Cassez-vous d’Allemagne »

Le quotidien a ainsi publié sur une double page une série de messages à caractère raciste, certains appellant directement à la violence à l’égard des migrants. Les messages sont accompagnés des noms des utilisateurs. On retrouve des messages comme "Cassez-vous d'Allemagne", ou encore "D'ici à 2020, tous les Allemands seront à la rue et les réfugiés bien installés dans des logements en ricanant dans leur coin"

L’Allemagne veut que Facebook fasse son travail

Estimant que Facebook ne lutte pas assez contre les nombreux messages haineux qui pullulent depuis quelques mois, le quotidien ainsi que de nombreux politiques aimeraient que le réseau social prenne ses responsabilités. Fin aout, le ministre Allemand de la justice Heiko Maas avait demandé à Facebook de mieux appliquer sa charte communautaire, dont l’un des points est de supprimer les messages racistes.

L’Allemagne pourrait notamment porter plainte contre Facebook. Le parquet de Hambourg a indiqué ce lundi enquêter à la suite d'une plainte pour incitation à la haine déposée contre trois dirigeants du réseau social Facebook.

Crédits photos : Gil C / Shutterstock.com

Partager cet article

Pour en savoir plus