Allemagne : les agressions du nouvel an auraient été généralisées

Par , publié le
International Une véhicule de police à Cologne le 5 janvier 2015
Une véhicule de police à Cologne le 5 janvier 2015

Selon un nouveau rapport, la police allemande a révélé que les agressions sexuelles du nouvel an ont touché tout le pays et que le nombre d'agressions est supérieur aux premiers chiffres.

Même si l'attention des médias s'est focalisée sur les agressions sexuelles qui ont touché la ville de Cologne pendant la nuit du nouvel an, un nouveau rapport indique que cette vague d'agressions sexuelles était beaucoup plus étendue et touchait la plupart des régions d'Allemagne.

Des violences sexuelles dans 12 des 16 régions allemandes

Selon le nouveau rapport, des plaintes pour agression sexuelle, souvent combinée à des vols, ont été déposées dans douze des seize régions que compte l'Allemagne. Durant la nuit de la Saint Sylvestre, une vague d'agressions sexuelles et de vols ont été commis par des jeunes souvent d'origine nord africaine.

La région de la Rhénanie du nord, où se trouve Cologne, a été l'épicentre de ce phénomène. Un peu plus d'un millier de plaintes ont été déposées dans les trois principales villes de cette région notamment Cologne, Bielefeld et Düsseldorf. La plupart des plaintes sont pour des attouchements, des baisers volés et des vols. Certaines cependant font état de viol.

Une pratique qui a touché presque toute l'Allemagne

Le rapport indique que des plaintes similaires ont aussi été déposées dans la région du centre, de la Bavière, dans le Bade-Wurttemberg, le Nord, en Basse-Saxe, dans le Brandebourg, en Saxe, en Rhénanie-Palatinat, en Sarre et même à Berlin la capitale. Les plaintes déposées dans ces régions sont cependant sans commune mesure avec celles qui ont touché Cologne.

La vague d'agressions a touché presque exclusivement des femmes. Attouchements, viols et vols. La majorité des témoins parlent de jeunes adultes et d'adolescents d'origine étrangère. Très accueillant avec les demandeurs d'asile, l'Allemagne a depuis connu un véritable débat sur l'accueil des étrangers même si ces délinquants ne représentent qu'une extrême minorité des réfugiés.

Crédits photos : © dpa/AFP Oliver Berg

Partager cet article

Pour en savoir plus