Alimentation : un budget toujours plus réduit pour les Français

Par , publié le
Santé
Un repas entre amis (photo d'illustration)

L'Insee dévoile aujourd'hui le résultat d'une étude sur notre alimentation et comment elle a évolué depuis 1960.

L'Insee vient de publier le résultat d'une étude sur les habitudes alimentaires des Français depuis les années 60. A cette époque, les ménages consacraient 30% de leurs dépenses à l'alimentation. Il s'agissait du premier poste des dépenses dans le budget familial.

En 2014, nous avons consacré 20% de notre budget pour nous nourrir soit 3.600 euros en moyenne par an. Cette somme comprenant les repas pris à domicile ou à l'extérieur.

Alimentation : un budget en baisse et une composition différente

Mais le budget n'est pas la seule chose qui a changé dans l'alimentation des Français. En effet, le contenu du panier moyen a connu des évolutions. "La hausse du pouvoir d’achat des ménages, l’évolution contrastée des prix des différents produits et la baisse du temps consacré à la cuisine" ont contribué à ces évolutions explique l'Insee.

Concrètement, l'Institut remarque que la consommation de viande, fruits et légumes frais a baissé au profit des plats préparés et produits transformés (sans forcément être un avantage pour notre santé). A titre d'exemple, la viande, dans les années 60 représentait 26% du panier, contre 20% en 2014.

Composition du panier alimentaire depuis les années 60

Composition du panier alimentaire depuis les années 60.

Les Français consomment plus d'alcools forts

L'évolution du pouvoir d'achat du ménage influe également sur le panier. "La consommation de pain ou de pâtes alimentaires baisse en volume lorsque le pouvoir d'achat progresse" a remarqué l'Insee.

L'alcool est aussi consommé de manière différente. A présent, les Français boivent davantage d'alcools forts et de vins dits de qualité supérieure. Le budget alcool des Français a doublé en 50 ans. Mais la consommation de champagne et de bière est restée stable.

Une constante dans l'alimentation : la patate

Mais un produit reste une véritable constante à travers les âges : la pomme de terre. Sa consommation n'a que très faiblement varié en 50 ans (-0,8% en moyenne).

L'étude en intégralité est à retrouver sur le site de l'Insee.

Crédits photos : Shutterstock

Partager cet article

Pour en savoir plus