Algérie : le président Bouteflika hospitalisé en Suisse

Par , publié le
International Abdelaziz Bouteflika, président de l'Algérie
Abdelaziz Bouteflika, président de l'Algérie

Le président algérien Abdelaziz Bouteflika a récemment été hospitalisé en Suisse pour y être soumis à des "contrôles médicaux périodiques". Jusqu'ici, le chef de l'État semblait privilégier les établissements français.

On apprend de source officielle que le président de l'Algérie Abdelaziz Bouteflika a été hospitalisé en Suisse dans le cadre d'une "visite privée", durant laquelle le chef de l'État algérien sera soumis à des "contrôles médicaux périodiques".

C'est par voie de communiqué que la présidence algérienne a révélé l'information, en précisant que M. Bouteflika a quitté Alger dimanche matin pour rejoindre Genève. Nos confrères du Parisien rappellent que l'exécutif était jusqu'ici habitué à être traité dans des établissements français, comme en 2013 au Val-de-Grâce (Paris) et fin 2015 à Grenoble (Isère).

Bouteflika hospitalisé à Genève pour des "contrôles médicaux périodiques"

Il est également à noter que le communiqué n'indique pas la durée attendue de ce nouveau séjour, lequel ne peut apparaître telle une surprise au vu de l'état de santé récemment affiché par l'exécutif algérien. Ainsi, le 10 avril dernier, le Premier ministre français Manuel Valls avait posté sur le réseau Twitter une photo de sa rencontre avec le président Bouteflika où celui-ci semblait particulièrement affaibli.

Un cliché qui aura complété les images de la rencontre diffusées par le Petit Journal de Canal+, pour qu'au final le tout tende un peu plus à confirmer les craintes des Algériens quant à une présidence malade. Les hautes autorités du pays n'ont d'ailleurs que peu apprécié la publication de M. Valls, le chef de cabinet de M. Bouteflika Ahmed Ouyahia l'ayant en effet qualifiée d'"acte désobligeant".

Plus de réunion à l'étranger pour le président algérien

Le 2 mars dernier, Abdelaziz Bouteflika fêtait ses 79 ans, après avoir été élu en 2014 pour un quatrième mandat. Cela fait depuis maintenant plus de trois ans qu'il n'est plus apparu publiquement, et l'on nous indique de même que le président algérien n'assiste également plus aux réunions se déroulant à l'étranger. Pour le représenter à l'international, il désigne régulièrement les présidents des deux chambres du Parlement Abdelkader Bensalah et Larbi Ould Khelifa, ou encore le Premier ministre Abdelmalek Sellal.

Crédits photos : capture d'écran YouTube

Partager cet article