Algérie : le crash d'un hélicoptère fait douze morts et deux blessés

Par , publié le
International Un hélicoptère : image d'illustration
Un hélicoptère : image d'illustration

Dimanche, un hélicoptère de transport de troupes s'est écrasé dans le sud de l'Algérie, faisant douze morts et deux blessés chez des militaires. Une "panne technique" serait à l'origine du drame.

La tragédie s'est produite dimanche non loin de la commune de Reggane, dans la wilaya d'Adrar (Algérie). Un hélicoptère de transport de troupes de type Mi-171 des forces aériennes algériennes s'y est ainsi écrasé dans la soirée.

Un communiqué du ministère de la Défense nationale (MDN) indiquait hier que "lors d'une mission programmée menée près de Reggan au secteur opérationnel d'Adrar en 3ème Région militaire et suite à une panne technique, un hélicoptère de transport de troupes de type Mi-171 des forces aériennes algériennes s'est écrasé aujourd'hui dimanche 27 mars 2016 à 18h00".

Crash d'hélicoptère mortel en Algérie : une possible "panne technique"

Dans ce document est rapportée la mort de douze militaires, deux autres ayant quant à eux été blessés dans le crash. Le MDN a ajouté que "suite à ce tragique accident, le Commandant de la 3eme Région militaire s'est immédiatement déplacé sur les lieux, pour s'enquérir de l'ampleur des dégâts et prendre les mesures nécessaires dans de pareilles situations".

Le communiqué se poursuit en faisant savoir que "le Général de Corps d'Armée, Vice-Ministre de la Défense nationale, chef d’État-major de l'Armée nationale populaire a aussitôt ordonné la désignation d'une commission d'enquête afin de déterminer les circonstances de l'accident".  Et ce même si, pour l'heure, le ministre de la Défense cité par Le Parisien semble convenir d'une "panne technique".

L'armée algérienne une nouvelle fois endeuillée

Ce drame en rappelle plusieurs autres survenus dans le ciel et sur le sol algérien il y a de cela plusieurs années. En octobre 2014, deux militaires avaient trouvé la mort lors d'un entraînement après le crash de leur avion, appartenant à l'armée de l'air algérienne, lui aussi dans le sud du pays. La même année en février, ce sont 77 personnes qui auront péri dans le crash d'un avion militaire dans l'est de l'Algérie.

Et en décembre 2012, les pilotes de deux avions militaires seront morts après que leurs engins respectifs s'eurent percutés durant un entraînement à Tlemcen, commune de la wilaya du même nom située dans l'extrême ouest algérien.

Partager cet article

Pour en savoir plus