Alerte terroriste à Rouen, la fac évacuée, un individu fiché S arrêté

Par , publié le
France La faculté de droit de Rouen dans laquelle le suspect s'était introduit. Capture d'écran de Google Street View.
La faculté de droit de Rouen dans laquelle le suspect s'était introduit. Capture d'écran de Google Street View.

Hier, un individu suspect a été remarqué après s’être introduit dans la faculté de droit. L’individu, fiché S, a été placé en garde à vue et la faculté évacuée pour inspection des démineurs.

Selon la préfecture de Seine-Maritime, un individu qui avait manifestement « un comportement suspect » a été remarqué à l’intérieur de la faculté de droit de Rouen. La police a interpellé le suspect qui était fiché S (profil radicalisé), et l’a placé en garde à vue. Une évacuation de la faculté a été organisée par les services de déminage qui ont méticuleusement révisé le bâtiment. La fouille de la faculté n’a cependant rien donné.

Un étudiant repère un individu suspect fiché S dans la fac de Rouen

C’est un étudiant de la faculté de droit de Rouen qui a donné l’alerte. L’étudiant a tout d’abord repéré un homme, d’une vingtaine d’années en djellaba, au comportement suspect et qui n’appartenait pas au campus Pasteur de Rouen. Constatant son comportement étrange, le jeune homme a alors suivi le suspect et noté le numéro d’immatriculation de son véhicule avant de contacter la police.

Selon nos confrères du journal « Paris Normandie », Les forces de police, constatant que le suspect était connu de leurs services et fiché S, l’ont appréhendé à son domicile de Val-de-Reuil dans l’Eure avant de le placer en garde à vue. Selon le quotidien normand, le suspect aurait été aperçu à plusieurs reprises aux alentours de la faculté de droit de Rouen.

La préfecture de Seine-Maritime indique pour sa part qu’« un homme, qui n'est pas de l'Université, a été repéré en raison de son comportement suspect par un étudiant qui a prévenu la police. Connu des services, fiché S, il a été appréhendé à son domicile et placé en garde à vue ». La préfecture précise : « Dans une réaction citoyenne tout à fait intéressante, l'étudiant avait suivi l'individu et noté l'immatriculation de son véhicule avant de prévenir la police ».

La faculté évacuée et fermée pour fouille de sécurité

Face à la crainte d’une bombe, les services de police ont fait évacuer la faculté. Le doyen de l’Université avait prévenu, au travers du réseau social Facebook, que la faculté serait fermée de façon exceptionnelle ce mercredi et ce jusqu’à lundi matin. Une information confirmée par la préfecture : « Les services de police ont procédé mercredi en fin de journée à une fouille de sécurité qui n'a rien donné ».

La publication sur le réseau socail Facebook du recteur de l'Université.

La publication sur le réseau social Facebook du recteur de l'Université.

La fouille de l’établissement n’ayant rien donné, la faculté pourrait rouvrir ses portes dès aujourd’hui. Le quotidien normand, qui cite une « source judiciaire », précise que peu de « choses particulières » auraient été trouvées au domicile du suspect. Du matériel informatique aurait cependant été saisi et sera prochainement analysé.

Partager cet article

Pour en savoir plus