Air France: Deux syndicats appellent à la grève les 2 et 3 décembre

Par , publié le
France Air France-KLM a enregistré de nouvelles pertes l'an passé sous l'effet de la grève de ses pilotes
Air France-KLM a enregistré de nouvelles pertes l'an passé sous l'effet de la grève de ses pilotes

Deux syndicats de pilotes appellent à la grève pour les 2 et 3 décembre 2015 afin de protester contre les suppressions de postes dans le groupe, mais également les sanctions disciplinaires à la suite des débordements du 5 octobre.

Les images des débordements qui ont émaillé la grève des employés d’Air France sont encore dans toute les têtes, notamment à cause de la polémique de la chemise arrachée.

Alors que l’emballement médiatique autour de cette affaire est quelque peu retombé à cause d’une actualité bien plus dramatique en France, les syndicats d’Air France sont prêts à reprendre le combat. Un appel à une nouvelle grève vient d’être déposé par deux sydincats de la compagnie, le Spaf et Alter.

Grève des pilotes les 2 et 3 décembre chez Air France

Le Syndicat des pilotes d’Air France (SPAF, 21 %) et Alter (non représentatif), minoritaires à Air France, appellent donc à la grève les 2 et 3 décembre prochains. Le Syndicat national des pilotes de ligne (SNPL, 65 % des voix de pilotes) et les représentants des hôtesses et stewards, n’ont eux pas opté pour la grève.

Si le combat contre les suppressions d’emplois est toujours au cœur des revendications des pilotes, il est désormais accompagné d’une protestation contre les poursuites disciplinaires engagées contre des salariés de l’entreprise accusés d’avoir participé aux violences lors du Comité d'entreprise du 5 octobre.

5 salariés d’Air France accusés de violence en réunion

Cinq salariés d’Air France sont en effet sous le coup d’une procédure de licenciement et son convoqués au tribunal correctionnel de Bobigny pour des faits de violence en réunion lors des débordements entre les salariés et les dirigeants suite à l’annonce de 2900 suppressions de postes dans le groupe lors d'un Comité d'entreprise exceptionnel.

L’intersyndicale appelle donc à un rassemblement le 2 décembre devant le tribunal et demande une « démonstration pacifique » le lendemain au siège, « pour l’arrêt immédiat des poursuites judiciaires et des procédures de licenciements totalement injustifiées » et « pour un développement ambitieux de l’activité » à Air France. Sans accord avec les organisations syndicales, Air France prévoit un plan de réduction entraînant une suppression d’un millier de postes en 2016. Des discussions sont en cours pour éviter 2.000 autres suppressions en 2017.

Crédits photos : © AFP/Archives Stéphane de Sakutin

Partager cet article

Pour en savoir plus