Aide aux migrants : Quatre membres de l’association Roya Citoyenne interpellés

Par , publié le
France
Un véhicule de la gendarmerie (photo d'illustration)

Quatre militants ont été interpellés vendredi à Sospel (Alpes-Maritimes) pour "aide au séjour et à la circulation de personnes en situation irrégulière". Ils comparaîtront devant le tribunal correctionnel de Nice en mai prochain.

Alors que Cédric Herrou, agriculteur poursuivi pour avoir convoyé des Érythréens venus d’Italie, a vu le procureur de la République requérir 8 mois de prison avec sursis à son encontre, c’est une nouvelle affaire qui touche l’association Roya Citoyenne qui prône la solidarité avec les migrants.

Quatre membres du collectif ont en effet été interpellés vendredi dans la vallée de la Roya alors qu’ils convoyaient plusieurs migrants.

L'association débordée

L’information a été dévoilée par nos confrères du journal Libération. Les deux véhicules du collectif Roya Citoyenne ont été arrêtés sur la route qui relie Breil-sur-Roya et la commune de Sospel. Quatre militants se trouvaient à bord en compagnie de neuf migrants.

Un membre de l’association a expliqué à nos confrères que ce soir là, tous les migrants recueillis ne pouvaient être logés, il fallait donc les transporter dans une autre commune pour leur éviter une nuit sous la tente dans des conditions extrêmes.

Une dénonciation ?

Le convoi a été stoppé dans la commune de Sospel. Il semblerait que les membres de l’association aient été dénoncés auprès de la gendarmerie et interpellés dans la foulée, tout comme six des migrants (dont plusieurs mineurs). Ils ont été relâchés samedi après vingt-quatre heures de garde à vue et devront comparaître au palais de justice de Nice le 10 mai, ils encourent cinq ans de prison et 30 000 euros d’amende.

Depuis un an et demi, les migrants affluent dans la vallée de la Roya, région montagneuse à la frontière entre l’Italie et la France.

Crédits photos : hadescom/Shutterstock.com

Partager cet article

Pour en savoir plus