Afrique du Sud : Une femme jugée pour l’enlèvement d’un bébé il y a 18 ans

Par , publié le
International
Zephany et sa mère biologique en 1997

Ouverture d'un procès très médiatisé en Afrique du Sud, où une femme de cinquante ans est jugée pour l'enlèvement de Zephany, en 1997.

C’est une drôle de ressemblance avec une autre élève qui a déclenché l’alerte. En Afrique du Sud, une femme de 50 ans comparaît ce lundi devant un tribunal du Cap pour l’enlèvement d’un bébé de trois jours en 1997 dans la maternité Groote Schuur du Cap pendant que sa mère dormait.

Cette femme, dont l’identité n’a pas été dévoilée, est soupçonnée d’avoir enlevé Zephany, une jeune élève en terminale. C’est lors de l’arrivée de Cassidy Nurse, nouvelle élève plus jeune, que les soupçons se sont révélés. Les élèves de cet établissement sont intrigués de la ressemblance frappante.

Des tests ADN effectués en mars 2015

En 1997, Celeste et Morne Nurse n’avaient jamais abandonné l’espoir de revoir leur fille Zephany. C’est à la suite de tests ADN que l’on a pu établir que les deux jeunes filles étaient sœurs, prouvant de facto, que Zephany était bien le bébé kidnappé. Assez ironiquement, Zephany vivait à quelques kilomètres de ses parents biologiques. L’affaire, très médiatisée en Afrique du Sud, a également été l’objet d’un livre paru l’an dernier.

La mère adoptive de Zephany encourt cinq ans de prison

En mars 2015, la fausse-mère est interpellée. D’après les médias locaux, elle aurait fait plusieurs fausses couches avant de se décider à enlever Zephany. Celle-ci aurait vécu une enfance heureuse, sans pour autant savoir ce qui lui était arrivée en 1997. Sa « mère adoptive » encourt une peine de cinq ans de prison. Les parents biologiques ont de leur côté, affirmé que leur joie d’avoir retrouvé leur fille, surpassait toute envie de revanche.

Crédits photos : capture ecran youtube

Partager cet article

Pour en savoir plus