Afghanistan : une attaque de minibus fait 13 morts, tous Hazaras

Par , publié le
International Un minibus en Afghanistan
Un minibus en Afghanistan

Hier samedi, des inconnus ont tué 13 passagers d'un minibus. Tous étaient Hazaras, une minorité chiite qui était déjà persécutée à l'époque des talibans.

Le drame s'est produit dans le nord de l'Afghanistan, dans le district de Zari. Selon le gouverneur du district, Jafar Haidari, "les hommes armés ont arrêté deux véhicules, aligné tous les hommes, ont tiré et les ont tués" avant d'ajouter qu'"ils ont épargné une femme qui se trouvait dans l'un des véhicules et toutes les victimes étaient membres de la minorité ethnique des Hazaras".

Toutes les personnes tuées étaient issues de la même minorité ethnique Hazaras. Cette minorité chiite a été persécutée par les talibans lorsqu'ils étaient au pouvoir entre 1996 et 2001. Ce drame n'est pas un acte isolé car il y a quelques jours, déjà quatre autres membres de cette minorité avaient été abattus et une douzaine d'autres avaient été enlevés durant le mois d'août dans l'est de l'Afghanistan. La police ignore pour le moment qui sont les tireurs et quel était le mobile de ce massacre mais les talibans sont les premiers suspects de ces meurtres et enlèvements. Ils ont cependant démentis être à l'origine de ces attaques.

Une recrudescence des violences commises par les talibans

Les talibans, depuis la mort du Mollah Omar leur chef historique, sont en pleine phase de transition. Selon les experts, ces dernières attaques sont réalisées afin de prouver qu'ils sont toujours opérationnels et prêts à semer la terreur auprès de quiconque ne suit pas leurs règles.

Depuis la fin de la guerre, l'Afghanistan est selon son président : "un pays meurtri. Un chômage très répandu, une rébellion violente, et l'avancée de l'extrémisme dans la région augmente la possibilité que les troubles politiques mettent en danger (notre) programme de réformes économiques". La situation très précaire du pays présente donc un risque très important de voir les talibans regagner du terrain.

Partager cet article

Pour en savoir plus