Afghanistan : les talibans ont lancé un assaut contre l'aéroport de Kandahar

Par , publié le
International Photo prise depuis un téléphone portable réalisée par les talibans afghans montrant leur chef Akhtar Mansour, réalisée, le 3 décembre 2015
Photo prise depuis un téléphone portable réalisée par les talibans afghans montrant leur chef Akhtar Mansour, réalisée, le 3 décembre 2015

Alors que les spéculations vont bon train en ce qui concerne la mort du chef des talibans en Afghanistan, ceux-ci ont lancé hier une attaque contre l'aéroport de la ville de Kandahar.

Les talibans ont revendiqué l'attaque, toujours en cours, contre l'aéroport de Kandahar au sud de l'Afghanistan. De féroces combats opposent l'armée afghane à des groupes de talibans au sein de l'aéroport stratégique de la plus grande ville de la région, peu éloignée de la frontière avec le Pakistan.

Les talibans attaquent l'aéroport de Kandahar

Selon Samim Khpalwak, porte-parole du gouverneur de la province de Kandahar : "les insurgés sont parvenus à faire une brèche dans le premier portail du complexe (de l'aéroport)" avant d'ajouter qu'"ils ont pris position dans une école à l’intérieur du complexe". Selon Mohammad Mohsin Sultani, porte-parole de l'armée, le nombre de talibans impliqués dans l'assaut reste indéterminé pour le moment.

Un communiqué envoyé par les talibans revendique l'attaque en ces termes : "Plusieurs candidats au martyre équipés d’armes légères et lourdes sont entrés dans l’aéroport de Kandahar et ils ont attaqué les forces de l’envahisseur". Le communiqué indique aussi que "des combats féroces sont en cours".

Une attaque en réaction aux rumeurs de la mort de leur leader ?

Depuis quelques jours, les experts spéculent sur la mort de Akhtar Mansour, aussi appelé Molah Mansour, successeur du Mollah Omar. Selon un certain nombre de personnes, celui-ci aurait été tué ou grièvement blessé durant une querelle interne lors d'une réunion avec les principaux chefs talibans.

Un message audio, attribué à Akhtar Mansour et qui rejette toute fusillade ou querelle au sein des chefs des talibans, a été publié mais beaucoup remettent en question l'authenticité de l'enregistrement. La mort du Mollah Omar avait été étouffée durant une année et il est fort probable que les talibans étouffent aussi la mort du Mollah Mansour afin de ne pas attiser les querelles entre les chefs talibans et ainsi relancer les combats fratricides pour le pouvoir entre les différentes factions.

Crédits photos : © AFP/Archives HO

Partager cet article

Pour en savoir plus