Afghanistan : au moins 73 morts dans une collision entre trois poids lourds

Par , publié le
International Ville de Kaboul (Afghanistan)
Ville de Kaboul (Afghanistan)

Dimanche en Afghanistan, au moins 73 personnes ont perdu la vie dans un accident de la route, où deux bus et un camion citerne chargé d'essence se sont percutés pour une raison encore inconnue.

Le drame s'est produit dimanche en Afghanistan et le bilan final des victimes pourrait se révéler plus lourd encore. Pour l'heure, on déplore déjà 73 morts dans un accident de la route survenu sur un axe routier majeur du sud du pays, Kaboul-Kandahar, dans la province de Ghazni.

Nos confrères du Parisien rapportent qu'il est question d'une collision entre trois poids lourds : deux bus et un camion citerne chargé d'essence. Les circonstances de cet accident apparaissent actuellement inconnues et l'on peut imaginer qu'une enquête va être lancée pour établir plus précisément les faits.

Collision mortelle en Afghanistan : des enfants parmi les victimes

Le porte-parole du ministère afghan de la Santé Ismail Kawoosi a fait savoir que la majorité des victimes ont péri dans un incendie s'étant déclaré suite à la collision. Des disparus parmi lesquels se trouvent des enfants.

De nombreuses personnes sont toutefois ressorties vivantes de ce choc, et ont été transportées dans les hôpitaux de Kandahar et de Ghazni afin qu'y soient traitées leurs blessures.

Des accidents de la route fréquents au pays

Ce drame routier vient s'ajouter à d'autres tragédies du même type survenues ces dernières années en Afghanistan. En mai 2015, un mini-bus avait fait 18 morts en se retournant sur une route dans la province de Badghis (nord-ouest du pays). Un peu plus d'un an plus tôt, en avril 2013, c'est le sud de la province de Kandahar (sud) qui avait été endeuillée par le décès de 45 personnes dans la collision d'un bus avec un camion citerne.

Un accident de car observé en avril 2010 au nord de Kaboul (est) aura quant à lui causé la mort de 35 personnes. Rappelons qu'afin de permettre aux routes traversant la chaîne de montagnes de l'Hindou Kouch d'être moins dangereuses à pratiquer, la Banque mondiale avait débloqué, en novembre dernier, la somme de 250 millions de dollars.

Crédits photos : Tor Pur / Shutterstock.com

Partager cet article

Pour en savoir plus