Affaire Morandini : l'animateur dénonce un "acharnement non dissimulé" des Inrocks

Par , publié le
People Jean-Marc Morandini, présentateur de "Scandales" sur NRJ12.
Jean-Marc Morandini, présentateur de "Scandales" sur NRJ12.

Au cœur d'un scandale révélé par "Les Inrocks", Jean-Marc Morandini dénonce aujourd'hui un "acharnement non dissimulé" du magazine à son encontre, lequel a ainsi rapporté que l'animateur serait "en train de négocier" son "chèque de départ avec Europe 1".

L'affaire Morandini ne couvre pas seulement des castings supposément douteux de l'animateur dans le cadre du tournage d'une websérie. Il est aussi désormais vraisemblablement question d'une bataille entre Les Inrocks, le magazine ayant révélé le scandale, et Jean-Marc Morandini, cible mise à mal de l'enquête.

C'est par l'intermédiaire de son blog que l'animateur a réagi jeudi à une "pseudo info" rapportée par Les Inrocks selon laquelle il serait "en train de négocier [son] chèque de départ avec Europe 1".  Et Jean-Marc Morandini d'être visiblement tombée des nues à la lecture de ces propos.

"Grillé chez Europe 1" ? : Morandini dénonce une "pseudo info" des Inrocks

"Il y a une semaine, dans un communiqué officiel la radio annonçait que je me retirai provisoirement de l'antenne et confirmait que je restais à la production du Grand Direct. Mais cela ne convient pas à ce magazine, alors, voilà que maintenant les Inrocks fanfaronnent en affirmant :

'C'était prévisible. Suite à nos révélations la radio est en train de négocier en coulisses son départ". Et de se réjouir sur Twitter encore plus clairement : 'Morandini est définitivement grillé chez Europe 1' Et pourtant, une fois de plus c'est totalement FAUX !".

"Cet acharnement non dissimulé est insupportable !"

Et Jean-Marc Morandini d'appeler à ce que le magazine apporte les preuves de leurs allégations possiblement non vérifiées : "Alors que les Inrocks, ces grands enquêteurs nous prouvent que leur info est bonne et que des négociations ont lieu dans ce sens. Ont-ils appelé Europe 1 pour vérifier ? Non. Ont-il mis du conditionnel ? Non. Cet acharnement non dissimulé est insupportable !"

L'animateur conclut son billet en questionnant le but véritable des Inrocks dans leur démarche : "Entre accusations dégueulasses, articles à charges, quel est l’objectif ? Me faire taire c'est certain, mais visiblement plus encore... S'agit-il d'inventer chaque jour une nouvelle info bidon et la reprendre en boucle jusqu'à un acte désespéré ? C'est cela la mission que s'est donnée cette presse ?"

Crédits photos : capture d'écran

Partager cet article

Pour en savoir plus