ADN : L’avenir du stockage des données informatiques

Par , publié le | modifié le
Sciences ADN
ADN

L’ADN pourrait représenter l’avenir du stockage, deux scientifiques ont réussi grâce à leur recherche à stocker 700 To de données dans un 1 gramme de matière. Bientôt l’ADN pourrait donc être utilisé comme un périphérique.

L’ADN (Acide Désoxyribonucléique) est composé de plusieurs brins qui transmettent l’information génétique. Quatre bases sont donc proposées T, G, A et C. Ces lettres ont été utilisées pour proposer un système binaire, le 1 serait représenté par le T et le G et le 0 par le A et le C. La molécule d’ADN peut ensuite être synthétisée pour stocker des données. Cette volonté de l’utiliser comme périphérique n’est pas nouvelle, mais la parution des travaux des chercheurs de l’université a ravivé l’engouement. Leurs estimations sont assez impressionnantes puisque le stockage pourrait être équivalent à l’ensemble des données du monde en 2011.

L’ADN apporte également de nombreux avantages puisqu’il est inaltérable et résiste à de fortes températures, car la synthèse a été effectuée sur un substrat en verre. Aujourd’hui, ce n’est pas le cas pour certains supports utilisés. Une opération de séquençage permet de retrouver les informations. Cela demande un matériel assez poussé notamment pour synthétiser puis extraire les données.

Clubic propose la vidéo (en anglais), les deux chercheurs expliquent leurs travaux :

Ces travaux ont donc suscité un réel engouement, notamment lorsque l’on apprend qu’il serait possible dans 4 grammes de matière de stocker 1.8 zettaoctet. Pour ces chercheurs, l’ADN pourrait stocker 14 336 disques Blu-Ray de 50 Go. Les avantages sont donc importants, mais la démarche reste encore trop compliquée à mettre en place. Il faudra donc attendre plusieurs années voire des décennies pour que cette méthode soit éventuellement opérationnelle.

Crédits photos : vitstudio/shutterstock

Partager cet article