Actes islamophobes : une forte augmentation en 2015

Par , publié le
Société
Un symbole de l'Islam

En 2015, les actes islamophobes ont connu une forte augmentation en France. Le Conseil français du culte musulman parle aujourd'hui d'un "sommet" atteint par ce type d'actions.

Fin janvier, on rapportait déjà une sensible progression des actes islamophobes en France consécutivement aux attentats parisiens du début d'année. L'Observatoire national contre l’islamophobie nous apprenait ainsi que le nombre d'actions de ce genre observées en l'espace de quelques semaines avait quasiment atteint le chiffre relevé sur l'ensemble de l'année passée.

Quelques mois plus tard, le même observatoire se faisait l'écho d'une autre information, celle d'une multiplication par 6 des actes anti-musulmans sur le premier trimestre 2015 par rapport aux trois premiers mois de 2014. Un résultat découlant là aussi des attentats de Paris ayant profondément impacté Charlie Hebdo et une supérette casher de la porte de Vincennes.

Hausse des actes islamophobes en 2015 : un constat "dramatique"

Et la dégradation, survenue vendredi, d'une salle de prière musulmane à Ajaccio apparaît comme le reflet d'une réalité où la haine à l'égard de l'islam ne semble pas avoir diminué. Jawad Bachare, responsable régional, dans le Nord-Pas-de-Calais, du Comité contre l'islamophobie en France (CCIF), a ainsi communiqué en ce lundi sur une nouvelle hausse des faits islamophobes dans l'Hexagone : "Notre constat, il est dramatique. Sur le premier semestre 2015, on a eu une augmentation de plus de 23% par rapport à l'année dernière. On est très inquiets."

Le CCIF déplore des "discriminations" et des "perquisitions abusives"

Le Conseil français du culte musulman (CFCM), cité par BFMTV.COM, évoque d'ailleurs même "un sommet" atteint par ces actes. M. Bachare fait quant à lui le détail des 222 faits d'islamophobie recensés depuis les attentat du 13 novembre, en déplorant des discriminations et d'apparents excès de zèle de la part des autorités : "Par exemple, on interdit de plus en plus souvent aux mamans voilées d'accompagner les enfants lors des sorties scolaires. 119 cas sont liés à ces discriminations. Les 103 autres sont liés à l'état d'urgence, avec notamment des perquisitions abusives." À titre de rappel et de comparaison, sur les 12 jours ayant suivi les attentats de Charlie Hebdo et de l'Hyper Casher, 128 actes antimusulmans avaient été enregistrés d'après le CFCM.

Crédits photos : vichie81/Shutterstock.com

Partager cet article

Pour en savoir plus