Accident de Harrison Ford sur "Star Wars VII" : près de 2 millions d'euros d'amende pour Disney

Par , publié le
Cinéma Harrison Ford dans "Star Wars : Le Réveil de la Force"
Harrison Ford dans "Star Wars : Le Réveil de la Force"

La justice britannique vient de ondamner Disney à une amende de près de 2 millions d'euros pour l'accident subi par Harrison Ford sur le tournage de "Star Wars : Le Réveil de la Force".

La sentence a été rendue et elle s'avère particulièrement lourde, sans doute au même titre que le risque encouru par Harrison Ford lors de son accident. Le géant Disney vient ainsi d'être condamné par un tribunal britannique à une amende de 1,76 million d'euros pour la sécurité défaillante observée sur le tournage de Star Wars VII (Le Réveil de la Force), et qui aura valu à l'interprète de Han Solo une jambe cassée.

L'accident était survenu en juin 2014 aux studios de Pinewood, situés aux environs de Londres.  Alors qu'était en train d'y être tournée une scène au sein du Faucon Millenium, une porte hydraulique du célèbre vaisseau est tombée sur Harrison Ford. Ce dernier aura été transporté à l'hôpital pour y recevoir les premiers soins, et d'avoir pu finalement assurer la promotion du long-métrage.

Disney condamné : risque mortel sur le tournage de "Sar Wars VII"

C'est plus exactement la filiale londonienne de Disney, Foodles Production, qui a écopé de la condamnation. La société était chargée d'assurer la sécurité du tournage du film, et d'avoir ainsi été poursuivie en justice par le régulateur britannique de la sécurité au travail pour un apparent manquement à ses obligations.

Le montant de l'amende se veut relatif aux risques encourus par Harrison Ford, mais aussi par l'équipe présente sur le plateau. L'Autorité administrative indépendante britannique chargée de la santé et de la sécurité au travail (HSE) estime en effet que l'accident aurait pu "provoquer la mort d’une ou deux personnes".

Une amende à verser à l'État britannique

Dans des propos traduits rapportés par euronews, le représentant de la HSE Tim Galloway ajoute que "tous ceux qui travaillent dans l’industrie cinématographique ont le droit d’attendre que les risques qu’ils prennent pour nous divertir soient des risques mesurés et contrôlés". Précisons que l'amende dont va devoir s'acquitter Foodles Production sera à verser à l'État britannique.

Crédits photos : capture d'écran YouTube

Partager cet article

Pour en savoir plus