Accident de Harrison Ford sur Star Wars VII : Foodles Production poursuivie

Par , publié le
Cinéma Harrison Ford dans "Star Wars : Le Réveil de la Force"
Harrison Ford dans "Star Wars : Le Réveil de la Force"

Une société de production va être poursuivie en justice suite à l'accident dont a été victime Harrison Ford sur le tournage de "Star Wars : Le Réveil de la Force".

En juin 2014, on apprenait que le comédien Harrison Ford s'était blessé sur le tournage de Star Wars : Le Réveil de la Force. Plus précisément, l'interprète de Han Solo avait été touché à la cheville après la chute d'une porte hydraulique du Faucon Millenium, et ce au sein des Studios Pinewood basés à l'extérieur de Londres.

Harrison Ford aura ensuite été transporté à l'hôpital, dans un état toutefois non détaillé, afin d'y bénéficier des premiers soins. Au final et en dépit d'une jambe cassé, l'acteur n'a pas semblé trop dérangé durant la campagne de promotion du film, sorti en décembre dernier dans de nombreuses salles obscures. Mais cette histoire n'en est pas conclue pour autant.

Star Wars VII : une société de production poursuivie après la jambe cassée de Harrison Ford sur le tournage

Jeudi, le régulateur britannique de la sécurité au travail (HSE) a en effet annoncé par voie de communiqué que des poursuites vont être menées à l'encontre de la société Foodles Production, qui avait pris part au tournage du Réveil de la Force : "Nous avons mené une enquête minutieuse et pensons disposer des preuves suffisantes pour porter cette affaire devant la justice". Il est d'ailleurs prévu qu'une audience se tienne le 12 mai prochain devant le tribunal de Wycombe (ouest de Londres).

Foodles Production déçue de la décision du HSE

Le HSE, via nos confrères d'Europe1, précise le rôle de Foodles Productions. Cette dernière est ainsi chargée d'assurer la sécurité du tournage en sa qualité de producteur du long métrage : "La loi impose aux employeurs de prendre des mesures appropriées pour la protection des employés. C'est vrai sur un plateau de tournage comme dans un atelier d'usine". Un porte-parole de Foodles Production a répondu à cette intention en indiquant que la sécurité fait partie intégrante des priorités de l'entreprise, en signifiant par ailleurs la déception de cette dernière quant à la décision prise par le HSE.

Crédits photos : capture d'écran YouTube

Partager cet article