Abraham Lincoln, le futur président chasse les vampires au cinéma

Par , publié le
Cette semaine Abraham Lincoln, le futur président chasse les vampires au cinéma
Sorties de la semaine

Abraham Lincoln est connu pour avoir été le 16e président des États-Unis. Cet homme a aboli l’esclavage, gagné la Guerre de Sécession, mais, il a également rendu un grand service à la population en chassant les vampires.

Abraham Lincoln propose une nouvelle facette de sa personnalité en découvrant son pouvoir, celui d’exterminer les vampires. En 1818, il est âgé de neuf ans lorsqu’il voit sa mère mourir devant ses yeux à cause d’un vampire assoiffé de sang. Pendant plusieurs années, il garde enfouies sa haine et son envie de se venger. Abraham Lincoln tente de trouver le meurtrier de sa mère. Il sera recueilli par un chasseur, Henry Sturges. Toute sa vie, il sera dévoué et tentera d’exterminer ces créatures. Son combat le mènera alors à la Guerre de Sécession où il s’aperçoit que les vampires ont rejoint les forces des Confédérés. (Bande Annonce)

Cette production proposée par Tim Burton colle parfaitement à son univers sombre. L’histoire s’intègre parfaitement dans le climat politique de l’époque. Abraham devient donc le premier super héros, il apparait bien avant Superman, Batman, et même Captain America.

Sexy Dance 4

Sexy Dance revient pour un quatrième épisode qui repose toujours sur le même thème, la danse. Les jeunes vont donc découvrir un sens à leur vie au rythme du hip-hop, des battles et des compétitions. Une princesse de Miami va donc rencontrer un voyou. Cette relation est mal vue, puisqu’elle est la fille d’un promoteur assez puissant, il voulait donc une autre vie pour la belle, celle d’être ballerine.  Le garçon travaille dans un hôtel du père comme serveur. En parallèle, il s’adonne à sa passion, la danse, il est d’ailleurs membre d’un groupe et tente d’être célèbre. L’histoire tourne donc mal lorsque la fille apprend que son père veut réduire à néant le quartier. Ensemble ils vont s’unir contre les promoteurs en intégrant la rue. (Bande Annonce).

Ceux ou celles qui ont été fans des premiers épisodes, devraient sans problème aimé cette nouvelle histoire. Certes, le thème est toujours identique, la fille riche rencontre le mec voyou et ensemble ils s’unissent. Au final, les musiques sont sympathiques et il faut le reconnaitre, les chorégraphies sont exceptionnelles.

Lady Vegas – Les Mémoires d’une joueuse

 Beth Raymer est âgé de 36 ans, elle travaille au New York Times Magazines en tant que journaliste. Elle est également à l’origine de plusieurs livres dont Lady Vegas – Les Mémoires d’une joueuse. Le film est donc une adaptation de ce roman. Au départ, c’est une strip-teaseuse, mais son avenir est ailleurs, elle décide de quitter cet emploi pour se rendre à Las Vegas et découvrir un parieur sportif Dink. Une nouvelle carrière s’offre à elle, la jeune femme doit démarcher par téléphone de nouveaux clients. Dink a eu du flair, Beth devient excellente et représente fièrement la société. Mais face à ce bonheur, la roue pourrait tourner… (Bande Annonce)

L’actrice qui incarne Beth (Rebecca Hall) est convaincante et réussit à donner une nouvelle fraicheur au roman. La presse n’a pas été enchantée par ce film, Bruce Willis est un très bon acteur qui a fait mieux dans sa carrière.

Partager cet article

Partager vos lectures sur Facebook

exemple : Benjamin a lu : Abraham Lincoln, le futur président chasse les vampires au cinéma sur 24Matins.fr