856 millions d'euros, la somme que pourrait débourser Ryanair suite à un jugement

Par , publié le
Transports
Un avion de la compagnie Ryanair

Un jugement rendu par un tribunal britannique, et favorable aux clients de al compagnie Ryanair, pourrait coûter à cette dernière quelque 856 millions d'euros. En cause, les retards.

Vendredi, un tribunal de Manchester (Royaume-Uni) est venu confirmer que les clients de la compagnie Ryanair avaient jusqu'à six ans pour réclamer des compensations après un retard. Jusqu'ici, la compagnie en prévoyait 2 au maximum. Ce jugement pourrait coûter une belle somme à Ryanair.

Ryanair va faire appelt

La compagnie irlandaise pourrait bien avoir à corriger les petites lignes de ses conditions générales de vente. Ainsi, le tribunal du nord de l'Angleterr l'enjoint à allonger la durée de demande de compensation ou de remboursement pour ses retards de 2 à 6 années. En termes financiers, cette modification pourrait coûter la bagatelle de 856 millions d'euros à la compagnie aérienne.

Dans un communiqué, celle-ci a rapidement réagi : "Nous pensons qu'un délai de six ans pour faire une telle réclamation n'est ni nécessaire ni raisonnable, nous avons donc demandé à nos avocats de faire appel immédiatement".

Un jugement issu de la réglementation européenne

Le tribunal de Manchester a tout simplement suivi le règlement 261 du Parlement européen qui établit "des règles communes en matière d'indemnisation et d'assistance des passagers en cas de refus d'embarquement et d'annulation ou de retard important d'un vol". Il prévoit en outre que chaque passager s'estimant lésé par un retard de 3 heures ou plus peut demander 600 euros maximum à titre de compensation.

Ainsi, selon un cabinet d'avocats, ce sont des millions de voyageurs qui seraient enclins à se retourner contre Ryanair. Cette dernière conteste pourtant l'estimation de 610 millions de livres sterling avancée : "Moins de 1% des vols de Ryanair accusent un retard de plus de trois heures et plus de 90% des passagers font une réclamation dans le délai actuel de deux ans, il n'y a donc qu'un tout petit groupe de passagers qui pourraient soumettre une réclamation entre deux et six ans après le vol retardé", affirme-t-elle dans son communiqué. Selon la compagnie, ce jugement ne devrait lui coûter que 5 millions d'euros.
En l'espèce, le tribunal de Manchester statuait sur un retard de près de 10 heures qui s'était produit il y a 5 ans et 8 mois .

Crédits photos : Semmick Photo / Shutterstock.com

Partager cet article

Pour en savoir plus