Les patients oublient des rendez-vous chez le médecin

Par , publié le | modifié le
Santé
Un médecin à l'hôpital (photo d'illustration)

L’URPS (Union Régionale des Professionnels de Santé d’Île-de-France) a publié une étude sur les oublis de rendez-vous chez le médecin et leurs conséquences sur l’organisation des services de soins. Les patients ont tendance à oublier les rendez-vous médicaux.

Alors que les salles d’attente des médecins sont surchargées, il semblerait qu’un autre phénomène rende difficile la prise en charge de nouveaux patients par les professionnels de santé. Selon une étude de l’Union Régionale des Professionnels de Santé d’île de France (URPS), les oublis de rendez-vous de la part des patients mettraient à mal l’organisation des médecins.

70% des médecins victimes d'oublis de rendez-vous

Selon une enquête réalisée auprès de 2 822 médecins libéraux par l’URPS et relayée par l’AFP, 71 % des médecins interrogés rencontrent un ou deux oublis de rendez-vous (sans en être informés) par jour. 23 % des professionnels de santé qui ont participé à l’enquête comptent au moins trois oublis par jour.

L’URPS a dressé le profil type du patient absentéiste. Ceux qui oublient leur rendez-vous sont principalement de nouveaux patients venant pour une première consultation (39 %), puis viennent les patients bénéficiant du tiers payant (23 %) et ceux dont le rendez-vous est programmé depuis plus de 15 jours (22 %). Dans le détail des spécialités, se sont les radiologues qui sont le plus touchés par le phénomène (60 %), viennent ensuite les dermatologues (49 %) puis les ophtalmologues qui sont 40 % à se voir poser régulièrement des lapins.

Moins d’oublis pour une meilleure prise en charge

Si l’URPS a tenu à faire cette enquête, c’est avant tout pour informer les patients indélicats des risques liés aux oublis de rendez-vous. Le temps perdu par les médecins pourrait servir à recevoir d’autres patients et certains praticiens préfèrent surbooker les rendez-vous pour éviter de se retrouver le bec dans l’eau.

Autant que faire se peut, l’URPS demande aux têtes en l’air d'honorer au mieux leurs rendez-vous afin de simplifier l’organisation des journées des médecins. L’URPS conseille aussi d’éviter, dans la mesure du possible, de prendre rendez-vous entre 18 h et 20 h qui correspond au créneau horaire le plus surchargé.

Crédits photos : lenetstan/shutterstock

Partager cet article