Éducation : 6000 jours de classe sans professeur depuis septembre

Par , publié le | modifié le
France Photo d'illustration. Des élèves en train de lire.
Photo d'illustration. Des élèves en train de lire.

Selon la Fédération des Conseils de Parents d’Élèves (FCPE), près de 6000 jours de cours n’ont pas pu être assurés faute de professeurs. Certains élèves auraient manqué plus de 6 semaines d'école depuis le début de l'année scolaire.

Des élèves qui ne peuvent apprendre faute de professeurs, voici la situation alarmante rencontrée dans de nombreux établissements scolaires du territoire français. Le constat de la Fédération des Conseils de Parents d’Élèves (FCPE) est inquiétant, plus de 6000 journées de cours n’ont pas pu être assurées depuis la rentrée de septembre faute de professeurs remplaçants.

Une fourchette basse

Toujours selon la FCPE, la situation pourrait être bien pire puisqu’il s’agit ici d’une estimation plutôt optimiste et qu’en réalité, il se pourrait que plus de 10.000 journées de cours n’ont pas été assurées depuis le début de l’année scolaire.

Afin de pouvoir effectuer des estimations les plus précises possible, la FCPE a mis en place une plateforme internet baptisée « Ouyapacours » qui recense les jours de classe non assurés par les enseignants dans les établissements français. Le manque de professeurs remplaçants se fait cruellement sentir malgré la création de 35.000 postes d’enseignants par l’Éducation nationale depuis 2012.

Des élèves coincés chez eux

Selon le FCPE, il y a urgence, car si, « Les enfants de primaire se retrouvent soit dispersés dans d’autres classes avec des surcharges d’effectifs, soit devant des remplaçants qui ne sont pas titulaires, qui sont des contractuels recrutés à Pôle Emploi sans formation » selon Hervé-Jean Le Niger de la FCPE, cité sur France Info, dans de nombreux cas, les établissements demandent aux élèves de rester chez eux.

Dans certaines écoles de la région parisienne, la FCPE indique que certaines classes de primaires ont déjà perdu près de six semaines de cours depuis le début de l’année scolaire. Des professeurs remplaçants sont parfois affectés, mais pour de très courtes périodes, car ils doivent naviguer d’école en école pour assurer le remplacement des enseignants manquants dans les autres écoles. Selon France Info, le rectorat de Paris a annoncé la création de 30 postes de remplaçants à la rentrée prochaine ce qui est encore trop faible par rapport aux besoins pour les syndicats.

Crédits photos : Shutterstock.com

Partager cet article

Pour en savoir plus