En 5 ans, explosion du nombre de demandeurs d'emploi handicapés

Par , publié le
Société
Photo d'illustration. Une personne en fauteuil roulant.

Dans un rapport, l'Association des paralysés de France observe que le nombre de chômeurs handicapés a augmenté de 65% entre 2011 et 2015.

Le handicap était présent dans le programme de campagne du candidat Hollande en 2012, il s'agissait précisément du point 32 : "Je garantirai l’existence d’unvolet handicap dans chaque loi. Et je renforcerai les sanctionsen cas de non-respect des 6% de travailleurs handicapés dans les entreprises, les services publics et les collectivités locales"

Mais d'après le dernier rapport de l'Association des paralysés de France (APF), le sort des demandeurs d'emploi handicapés est loin de s'arranger.

65% de chômeurs handicapés entre 2011 et 2015

Le nombre de chômeurs atteint 486.546 personnes en 2015, contre 295.601 en 2011. Pour vice-président de l'APF, Jacques Zeitoun, cette hausse de 65% montre que "l'insertion n'est pas une priorité, ou du moins constitue un ajustement des autres politiques sous François Hollande". Ils sont également plus longtemps en période de chômage, 788 jours en moyenne contre 577 en ce qui concerne les demandeurs d'emploi valides.

Enfin, le taux de chômage des personnes handicapées atteint 21% en 2015, soit le double du taux des valides.

Les raisons de cette forte augmentation

Certes, de plus en plus de personnes ont obtenu la Reconnaissance de la qualité de travailleur handicapé (RQTH). Cette mesure permet par exemple de bénéficier d'un aménagement des horaires de travail. Mais pour M. Zeitoun, le gouvernement est aussi en cause, lui "qui n'a cessé de ponctionner dans les fonds privés et publics pour l'insertion des personnes handicapées". "On perd 29 millions d'euros (en 3 ans) ! Tout cela parce que les universités disposent d'une exonération de leur contribution à ces fonds", ajoute-t-il. Sans compter "le problème de la formation et de l'accès aux études supérieures", qui "reste majeur".

Constat guère reluisant dans le montre de l'entreprise. Si cela fait depuis 1987 que ces dernières sont dans l'obligation d'employer a minima 6% d'handicapés, "une forme de résistance persiste chez les managers et collègues de travail: ils restent persuadés que les personnes handicapées ne sont pas capables d'assumer un emploi", insiste Jacques Zeitoun. "Or il est prouvé qu'une personne en situation de handicap satisfait son entreprise parce qu'elle se surpasse", martèle-t-il.

Crédits photos : Photographee.eu/Shutterstock.com

Partager cet article

Pour en savoir plus