40 personnalités veulent que le gouvernement légifère sur les salaires des patrons

Par , publié le
Économie Pierre Gattaz sur BFMTV en avril 2015.
Pierre Gattaz sur BFMTV en avril 2015.

À l'initiative de Libération, quarante personnalités demandent au gouvernement de légiférer en faveur du plafonnement des salaires des patrons.

L’affaire de l’augmentation de salaire du PDG de Capgemini semble être la goutte d’eau qui a fait déborder le vase. Quarante personnalités d’horizons divers viennent de rejoindre un appel, à l'initiative de Libération, pour légiférer sur le salaire maximum des patrons. Une demande qui intervient alors que François Hollande est déjà allé dans ce sens mardi 17 mai.

Libé demande un salaire maximum pour les patrons

« Nous demandons au gouvernement de légiférer pour que désormais, en France, un patron ne puisse pas être rémunéré plus de 100 SMIC, soit 1,75 million d’euros par an ». Voici l’appel lancé par le quotidien dans cet « Appel des 40 au CAC 40 ».

Pour justifier son appel, Libération avance 5 points factuels dénonçant les rémunérations des PDG du CAC 40. Entre autres, le journal explique qu’aujourd’hui les rémunérations des PDG sont en moyenne "200 fois plus élevée que celle des salaires moyens des entreprises, contre 40 fois dans les années 60". L’appel explique également que la rémunération totale des patrons du CAC 40 a augmenté entre "5 % et 11 % selon les évaluations, pour atteindre un montant moyen de 4,2 millions d’euros par an, soit 240 SMIC."

40 personnalités signataires

À la fin de son appel, Libération énonce les noms des 40 premiers signataires. Les personnalités politiques y tiennent bonne place puisqu’on retrouve Jean-Christophe Cambadélis (premier secrétaire du PS), le président de l’Assemblée nationale Claude Bartolone (PS), les députés socialistes Benoît Hamon et Karine Berger, la maire de Paris Anne Hidalgo, l’ex-ministre Arnaud Montebourg (PS) et la députée écologiste Cécile Duflot.

Les responsables des grands syndicats se sont également associés à cet appel. Ainsi Laurent Berger (CFDT), Philippe Martinez (CGT), Carole Couvert (CFE-CGC), Luc Bérille (Unsa), Éric Beynel et Cécile Gondard Lalanne (Solidaires) soutiennent le mouvement. L’économiste Thomas Piketty, le militant écologiste Nicolas Hulot, ou le président de l’Unef William Martinet font également partie de cette liste à retrouver sur Libération.fr.

Crédits photos : Capture écran Dailymotion

Partager cet article