30 millions d'amis libère 5 animaux de cirque maltraités

Par , publié le
Faits Divers Photo d'illustration d'un cirque
Photo d'illustration d'un cirque

Quatre babouins et un puma ont été récupérés par les membres de la Fondation 30 Millions d'amis au cirque Katia Ullman basé dans la commune de Montpon-Ménestérol en Dordogne. Les animaux subissaient de mauvais traitements.

30 millions d’amis n’est pas seulement une émission culte du paysage audiovisuel français, mais c’est également une fondation qui combat chaque jour pour le bien-être des animaux. Dans ce cadre, la Fondation vient de mener une opération de « sauvetage » pour 4 babouins et un puma du cirque Katia Ullman qui subissaient de mauvais traitements.

4 babouins et 1 puma libérés du cirque Katia Ullman

L’opération de libération des animaux a été menée le soir du jeudi 5 novembre. Selon un communiqué publié par la fondation, les animaux secourus vivaient « un enfer ». Les animaux étaient gardés dans des cages « vétustes, insalubres et non sécurisées » et ne répondaient pas aux normes en vigueur.

Toujours selon 30 Millions d’Amis, le cirque avec déjà été « mis en demeure par les services de l’État ».

Une intervention dans un climat tendu

L’association indique être intervenue avec le soutien de la gendarmerie ainsi que de l’Office national de la chasse et de la faune sauvage. Le sauvetage des animaux s’est déroulé « dans un climat particulièrement tendu ». Une plainte a été déposée par l’association pour mauvais traitement.

30 millions d’amis précise que trois autres singes et une panthère noire devaient être sauvés, mais au moment de l’intervention, ces derniers ne se trouvaient plus sur le cirque. Selon les bénévoles, ils ont été déplacés pour empêcher qu’ils soient eux aussi emportés. Le cirque Ullman a vivement critiqué l’action de la fondation sur France Bleu Dordogne, déclarant : « Il faut toujours qu’ils trouvent des raisons pour enlever les bêtes ». Selon les équipes du cirque, les animaux n’ont subi aucune maltraitance. En attendant, les quatre babouins et le puma sauvés vont rejoindre les Pays-Bas où se trouve le centre de réhabilitation pour la faune sauvage « AAP ».

Crédits photos : spcbrass

Partager cet article

Pour en savoir plus