249 clients verbalisés suite à la loi sur la prostitution

Par , publié le
Société
Ronde de Police

Promulguée au Journal officiel en avril 2016, la loi sur la prostitution aura demandé deux ans et demi d'intense débat. Mais est-elle suivie d'effet ? Réponse.

Devenue le cinquième pays européen à pénaliser les clients de prostituées après l'Islande, le Royaume Uni, la Norvège et la Suède pionnière en la matière dès 1999, la France a verbalisé depuis 6 mois 249 clients.

La France compte entre 30.000 et 40.000 prostituées

Pour mémoire, le Code Pénal (article 20) précise que le fait de solliciter, d'accepter ou d'obtenir des relations de nature sexuelle d'une personne qui se livre à la prostitution, y compris de façon occasionnelle, en échange d'une rémunération, d'une promesse de rémunération, de la fourniture d'un avantage en nature ou de la promesse d'un tel avantage est puni de l'amende prévue pour les contraventions de la cinquième classe.

De source policière, 249 clients ont été verbalisés en France, des amendes allant de 1.500 euros jusqu'à 3.750 euros en cas de récidive. Pour "un client" monnayant les services d'une personne mineure ou vulnérable du fait d'une maladie, d'un handicap ou d'un état de grossesse, l'amende encourue s'élèvera à 45 000 euros.

249 clients, le chiffre nous parait très faible. Les policiers très pris par les menaces d’attentats -objectifs prioritaires des préfets- manquent certainement de temps afin de lutter contre la prostitution.

Selon un porte-parole du Strass (Syndicat du travail sexuel), il suffit pourtant qu'une voiture de police circule pour que les clients ne viennent plus.

L'association du Nid qui lutte contre les causes et les conséquences de la prostitution s'est félicitée, par la voix de Grégoire Théry du chiffre de 249 contraventions :
"C'est plutôt une bonne nouvelle. Je trouve que ça va assez rapidement d'autant que l'on nous avait dit que ce serait très compliqué de constater les faits et d'obtenir des aveux des clients", se réjouit-il.

Notez qu'en Lettonie, en Suisse, aux Pays-Bas, en Autriche, Grèce et Allemagne la prostitution est reconnue par la loi comme un travail.

Crédits photos : capture écran compte Twitter @PoliceNationale

Partager cet article

Pour en savoir plus