200 cas de rougeole déclarés en France : L'InVs rappelle la nécessité du vaccin

Par , publié le | modifié le
Santé Photo d'illustration. La rougeole.
Photo d'illustration. La rougeole.

L'Institut national de veille sanitaire s'inquiète d'une résurgence de la rougeole en France. En effet, 200 cas ont été recensés depuis le début 2015, dont 150 en Alsace.

Mardi, l'Institut national de veille sanitaire (InVs) s'est montré inquiet face à la recrudescence du nombre de cas de rougeole en France. Et pour cause, 200 cas de la maladie hautement contagieuse ont été dénombrés depuis les 5 premiers mois de cette année.

Dans son communiqué, l'InVS précise : "199 cas ont été déclarés, dont 151 (76 %) liés à un foyer épidémique ayant débuté mi-avril dans le Haut-Rhin, montrant que la circulation du virus reste toujours active".

Entre 2008 et 2011, 10 décès liés à la rougeole

L'institut rappelle que depuis 2008, 23.500 cas déclarés ont conduit à 1.500 cas de pneumopathie grave, mais aussi à 34 formes neurologiques avec complication, et 10 décès. Parmi ces derniers, 7 auraient pu être évitées si ces personnes (âgées de 10 à 30 ans) "avaient été protégées de la maladie par un entourage immunisé", indique l'InVs.

Toujours dans son communiqué, l'Institut indique : "Malgré les actions conjointes des autorités de santé et des professionnels de santé pour sensibiliser au risque de résurgence de la rougeole, le virus continue de se diffuser progressivement en population générale". La rougeole se transmet par voie aérienne et sans contact. Si elle se montre souvent bénigne dans les pays occidentaux, elle peut cependant dans certains cas provoquer des affections respiratoires ou neurologiques graves.

Un rappel de la nécessité de la vaccination

Les autorités sanitaires indiquent que pour éviter efficacement contre la propagation de cette maladie, une couverture vaccinale de 95% des nourrissons est nécessaire. Pour cette population, le vaccin est compris dans les doses du combiné rougeole-oreillons-rubéole. La première dose est inoculée à l'âge d'un an, la seconde entre 16 et 18 mois.

Et l'InVs de rappeler qu'il est "primordial" que les enfants plus grands et les adultes nés depuis 1980 bénéficient d'une vaccination "de rattrapage", étant donné que "près de 10 % de la population des jeunes adultes non vaccinés sont réceptifs à la rougeole". Sur les cas recensés en Alsace les derniers mois, 136 n'avaient pas fait l'objet d'une vaccination et 9 n'avaient reçu qu'une seule dose de vaccin.

Crédits photos : Shutterstock.com

Partager cet article