146 ans après sa création, le cirque Barnum ferme le rideau

Par , publié le
Culture
Une affiche datant de 1899.

En mai prochain, le cirque Barnum fermera pliera définitivement la tente. De leur côté, les défenseurs des animaux se réjouissent.

En 1871, Phileas Taylor Barnum fonde le cirque qui porte toujours son nom en 2017. Mais au mois de mai prochain, il tirera sa révérence après une tournée de 30 dates aux Etats-Unis, dans le pays où il est né.

C'est samedi que l'annonce a été faite, après une décision décrite comme "difficile", a précisé Kenneth Feld, PDG de Feld Entertainment et dont le père avait repris le cirque, il y a un demi-siècle.

"Le plus grand spectacle du monde" ferme ses portes

Dans son communiqué, il précise : "le cirque et ses collaborateurs ont été une source continuelle d'inspiration pour ma famille et moi". Les raisons de cette fin annoncée ? L'augmentation des charges et la baisse des ventes de billets d'entrée. Un déclin qui s'est accentué au moment où les associations de défense des animaux ont poussé le cirque à ne plus présenter de numéros intégrant des éléphants.

Parmi elles, la puissante PETA (People for the Ethical Treatment of Animals ) qui s'est réjouie du retrait du "plus triste spectacle au monde", en pointant du doigt "les grands cirques qui font encore souffrir des animaux". Selon l'association, il s'agit "d'un signe des temps qui changent".

30 dates avant de tirer sa révérence

En mai 2016 donc, les associations de défense animale font plier le puissant cirque après une longue campagne. Dans une vidéo diffusée par les organisations, dont la PETA, l'on pouvait voir un soigneur du cirque Barnum frapper un éléphant à l'aide d'un bâton pointu. Pourtant, les associations avaient en 2010 perdu leur procès, car il s'était avéré que des témoins avaient été soudoyés.

La dernière du spectacle Circus XTREME se tiendra le 7 mai à Rhode Island, tandis que celle du spectacle Out of This World aura lieu le 21 mai prochain à Uniondale, non loin de New York.

Crédits photos : Library of Congress / Public domain

Partager cet article