13 novembre : Daesh avait prévue des attaques simultanées en Europe

Par , publié le
International
Un mémorial aux victimes des attentats de Paris, le 14 novembre 2015 à Strasbourg

La chaîne CNN s’est procurée des documents sur l’enquête relative aux attaques du 13 novembre à Paris. L’État Islamique avait prévu d’attaquer dans d’autres villes européennes le même jour.

130 morts et de 413 blessés, voilà le terrible bilan des attaques du 13 novembre 2015 à Paris. Selon des documents dévoilés par la chaîne CNN, ce jour funeste aurait pu l’être encore plus, car l’État Islamique prévoyait d’attaquer d’autres endroits à Paris, mais également dans d’autres villes en Europe.

Daesh prévoyait d’autres actions le 13 novembre

La branche investigation de la chaîne d’information CNN a mis la main sur « des centaines de documents exclusifs et de photos » concernant le 13 novembre. Des documents récupérés auprès de sources proches de l’enquête sur les attentats.

Les informations révélées par CNN ont de quoi faire froid dans le dos, car l’État Islamique prévoyait d’attaquer d’autres endroits de Paris, et notamment un supermarché et une zone commerciale. Mais Daesh avait également la volonté de frapper le même jour aux Pays-Bas et au Royaume-Uni.

CNN précise également que les documents consultés donnent de nombreuses indications sur la manière dont les terroristes ont coordonné les attaques de Paris, notamment grâce à des applications de messagerie comme Viber ou Telegram.

Une équipe de terroriste interpellée

Autre révélation-choc de la part de CNN, une autre équipe de terroriste devait participer à l’attaque de Paris. Mais ces deux protagonistes n’avaient pas pu rejoindre la capitale, car ils ont été retenus par les autorités grecques suite à l’utilisation de faux passeports syriens pour entrer en Europe en même temps que de nombreux réfugiés. Deux hommes arrêtés en décembre dernier en Autriche et qui étaient partis de Syrie avec deux des terroristes morts au Stade de France.

Les deux hommes avaient été rejoints par un troisième terroriste, qui avait échappé à l’interpellation de ses deux compères et qui a été retrouvé en juillet en Belgique. Les trois hommes étaient en contact régulier avec un leader de l’EI en Syrie.

Crédits photos : © AFP/Archives FREDERICK FLORIN

Partager cet article

Pour en savoir plus