En 2011, douze millions de Français ont respiré un air pollué

Par , publié le | modifié le
Pollution En 2011, douze millions de Français ont respiré un air pollué
La Tour Eiffel dans la brume pendant un pic de pollution

12 millions de Français vivent dans un air pollué, c’est la constatation faite par un bilan publié par le ministère de l’Écologie. Ces particules fines présentes dans l’air respiré par des millions de Français causent chaque année 42 000 décès tous les ans.

Le ministère de l’Écologie vient de proposer un rapport concernant la qualité de l’air. Les concentrations n’ont pas réellement changé depuis l’année dernière, 12 millions de Français sont donc exposés à une atmosphère présentant un seuil annuel au-dessus des particules fines PM10. Ces dernières sont microscopiques et généralement dues aux activités agricoles (insecticides, engrais…), au transport routier ou encore à l’industrie manufacturière et le secteur tertiaire et résidentiel. Le ministère de l’Écologie explique dans son bilan « les températures froides du premier trimestre associées à des conditions anticycloniques relativement stables ont favorisé les émissions dues au chauffage et à la non-dispersion des particules, conduisant à un nombre élevé de dépassements des valeurs limites réglementaires en début d’année ».

Plusieurs régions de France se situent donc au-dessus des 50 microgrammes par m3 d’air par jour. Cette limite ne doit pas être dépassée plus de 35 jours pour une année.

  • Alsace
  • Champagne-Ardenne
  • Haute Normandie
  • Ile de France
  • Martinique
  • Midi-Pyrénées
  • Nord-Pas-de-Calais
  • Provence-Alpes-Côte d’Azur
  • Picardie
  • Réunion
  • Rhône Alpes

En 2011, près de 12 millions de Français ont donc respiré un air pollué. Cela peut avoir des conséquences dramatiques notamment lorsque les particules fines intègrent le système respiratoire. L’OMS déclare selon 20minutes que ce phénomène entraine 42 000 morts chaque année. Le rapport fait également une autre constatation, le NO2 (Dioxyde d’Azote) a également dépassé les 40 microgrammes par m3, ce phénomène a été repéré dans la majorité des agglomérations. Le ministère précise la dangerosité « Le dioxyde d’azote est particulièrement nocif pour la santé humaine. C’est un gaz irritant pour les bronches. Chez les asthmatiques, il augmente la fréquence et la gravité des crises. Chez l’enfant, il peut favoriser certaines infections pulmonaires ».

Partager cet article

Partager vos lectures sur Facebook

exemple : Benjamin a lu : En 2011, douze millions de Français ont respiré un air pollué sur 24Matins.fr